Itremma Affaires Web

Stratégie marketing et médias sociaux, compatibles ?

Il y a quelque temps, j’avais une discussion sur Google+ avec quelqu’un affirmant que les entreprises perdent temps et argent à vouloir exister sur les médias sociaux. Il me disait également qu’il n’appréciait guère la présence de discours marketing sur les médias sociaux, au travers de ses interactions avec ses contacts. À cet égard, il comparait la présence des marques sur les médias sociaux à une conversation téléphonique qui serait entrecoupée par des messages publicitaires. Pourtant, j’ai toujours estimé que la présence des marques et entreprises sur les médias sociaux était une win-win situation. De mon point de vue, si les entreprises ont beaucoup à gagner à utiliser ces plateformes dans une optique marketing, leur présence s’avère également être une valeur ajoutée pour les utilisateurs.

Pour l’entreprise

D’abord, avec l’omniprésence de la publicité de nos jours, je comprend parfaitement que l’on puisse se questionner sur l’intérêt pour les marques d’investir également sur les médias sociaux. Ensuite, même si on s’évertue à vanter les mérites du Web 2.0, une grande quantité d’entreprises s’installe sur Facebook, Google+ et Twitter seulement pour la forme, sans vision stratégique. À mon avis, cela démontre bien qu’il y a une certaine incompréhension de la véritable utilité de ces plateformes, car je crois que leurs utilités sont multiples.

Combien d’entreprise sont présentes sur Facebook avec un compte d’utilisateur plutôt qu’avec une page d’entreprise ? Oui, un compte « ami » permet d’inviter directement des gens à entrer en contact avec nous. Mais les comptes de particuliers ne permettent pas d’avoir accès aux fonctionnalités des pages qui sont orientées vers l’atteinte d’objectifs marketing. L’avantage numéro 1 d’investir dans sa présence Web, c’est d’avoir accès facilement et gratuitement à des données et statistiques précises et pertinentes, chose que ne peut vous offrir une pub télé ou radio, par exemple. Sur Internet, tout est compilé, tout est traçable : donc, facile pour les gestionnaires de calculer le retour sur investissement.

Ensuite, la qualité du ciblage sur Internet n’est égalée par aucune autre plateforme. Sur les médias sociaux, il est possible de faire du ciblage en fonction de données démographiques, mais également en fonction des intérêts spécifiques des utilisateurs, de leurs habitudes de navigation et même en fonction du contenu de leurs conversations. Les sommes dépensées en publicité sont donc beaucoup mieux dirigées vers les clients que l’ont veut atteindre.

En 1943, Lewin démontrait, dans le cadre de ses expériences sur la dynamique des groupes, qu’un individu est 10 fois plus susceptible d’acheter un produit, par exemple, s’il en a pris l’engagement face à ses pairs ou s’il en a discuté avec eux que si la suggestion lui est faite par un spécialiste ou toute autre personne extérieure à son réseau social. Dans cette optique, il est inutile de préciser que les boutons « J’aime » et « Partager » peuvent être d’une aide considérable pour les marques. D’un clic, les utilisateurs peuvent indiquer qu’ils affectionnent particulièrement tel ou tel produit à l’ensemble de leur réseau, qui compte parfois plusieurs centaines de personnes. Assez puissant comme message, vous en conviendrez.

Les médias sociaux peuvent également être d’une grande utilité pour obtenir du feedback de nos clients. D’ailleurs, les gens qui se donnent la peine de suivre vos comptes d’entreprise sont généralement vos plus grands fans qui ne demandent qu’à vous aider. Il faut savoir les solliciter, mais surtout les écouter. Ceci entre également dans la fonction fidélisation des médias sociaux, un autre point fort à ne pas négliger. En effet, fidéliser sa clientèle est dorénavant aussi simple que de dire « Bonjour ». Il suffit en effet de dialoguer périodiquement avec ses réseaux sociaux et de leur donner des informations et du contenu privilégié afin de développer un sentiment d’appartenance.

Finalement, les entreprises qui investissent dans un site Web savent comment il peut être difficile d’avoir un bon rang dans les résultats de recherche. Or, les médias sociaux s’avèrent être de grands facilitateurs dans ce domaine. Non seulement vos plateformes sociales bénéficient d’un certain traitement de faveur sur les principaux moteurs de recherche, mais vous risquez également d’être recherchés par les utilisateurs directement sur les réseaux sociaux, et votre présence vous permettra d’y apparaître. Les organisations n’ont plus de raisons de se plaindre que les internautes ne réussissent pas à les trouver sur la toile !

Pour les utilisateurs

Malgré qu’on puisse effectivement devenir fatigués d’être la cible de publicités de toutes sortes, je pense sincèrement que la présence des entreprises sur nos médias sociaux est une plus-value pour les utilisateurs. Partons du fait que je vous ai convaincu que le jeu en vaut la chandelle pour les entreprises de développer une stratégie marketing sur le Web. Vous comprenez donc qu’il est impératif pour elles d’y être. Vous comprenez également que leur présence permet aux Facebook de ce monde de faire des sous et de développer des services qu’on n’aurait même pas cru possible il y a quelques années, sans que ça vous coûte une tôle.

Maintenant, la présence des entreprises sur les médias sociaux permet, en tant que consommateur, d’avoir un accès direct avec les entreprises chez qui on consomme. Dans une certaine mesure, le pouvoir de négociation du consommateur face à l’entreprise lorsqu’il est insatisfait du produit qu’il a acheté est augmenté, puisque l’entreprise a tout intérêt à avoir l’air de bien s’occuper de ses clients lorsqu’ils manifestent leur mécontentement sur leur page d’entreprise. Cet accès privilégié permet également au consommateur d’obtenir de l’information qu’il n’aurait pu obtenir autrement, à moins de travailler assez fort.

Ensuite, il faut garder en tête que sur les médias sociaux, les principaux du moins, il faut préalablement s’être abonné à une entreprise pour que ses messages s’affichent dans votre fil d’actualité. Bon, il y a bien quelques publicités ici et la, mais rien de bien contraignant. Cela veut donc dire que ce sont les utilisateurs qui choisissent quelles entreprises leur parlent et peuvent décider à tout moment de s’en débarrasser. De mon point de vue, le consommateur a beaucoup plus de pouvoir sur la publicité qu’il voit sur les médias sociaux qu’à la télévision, par exemple, en plus que celle-ci nuit beaucoup moins à l’expérience utilisateur.

Également, le marketing social amène avec lui la volonté, pour les entreprises, d’être partagés le plus possible. Cela les incite à mettre sur pied des concours de toutes sortes et de faire gagner des prix parfois d’une valeur étonnante aux utilisateurs. Avec la multiplication de ces concours, les fanatiques de concours n’ont jamais eu autant de chance de gagner un prix.

Vous en pensez quoi ?

Évidemment, les plus sensibles à la publicité continueront de pester contre la présence des entreprises et de la publicité sur les médias sociaux. Il est certain que tant que les consommateurs seront présents dans une forte concentration sur une même plateforme, les entreprises y seront toujours pour faire parler d’eux. Il faut cependant, selon moi, se consoler avec le fait que la publicité sur Facebook, Google+ et Twitter ne nuit pour l’instant pas vraiment à l’expérience utilisateur. Il y a bien cependant quelques ratés : la publicité sur les vidéos Youtube, entre autres, est à mon avis harassante au plus haut point. Je trouve cela étonnant, venant d’un produit Google…

Et vous, en tant qu’utilisateur, quel est votre avis sur la présence des entreprises sur vos réseaux sociaux ? Ça vous dérange ou ça vous arrange ? Et si vous préféreriez ne pas en avoir, seriez-vous prêt à payer pour utiliser les services de Facebook ?

Et en tant qu’entrepreneurs, partagez-vous mon avis sur les avantages que procurent les médias sociaux pour votre entreprise ? Pensez-vous que c’est une perte de temps et d’argent ?

 

Un article de .

Commentaires

  1. [...] Type : Médias sociaux Caractéristiques : Ce plugin permet d'ajouter des icônes et des widgets au … chaque billet offrant à votre lecteur la possibilité de partager vos articles sur leurs réseaux sociaux favoris. Les sites de réseaux sociaux compatibles incluent Twitter, Facebook, Google+ avec leurs visuels respectifs. Les icônes sont disponibles en différentes tailles de manières à s'adapter à toutes les configurations de sites. Pourquoi les Web Marketeurs l'apprécient : Tout simplement car "Simple Social Icons" fait ce qu'on attend de lui, et il le fait bien : Simplifier le partage de vos contenus par vos lecteurs. La simplicité ainsi que la sobriété de ce plugin satisferont les webmestres les plus exigeants. Conclusion : Il existe toute un panel de widgets destinés à partager vos contenus sur les médias sociaux, mais celui-ci se détache largement du lot de par sa légèreté et sa simplicité de configuration. Bien sûr sans parler de son design, une réelle invitation pour vos lecteurs à l'utiliser. [...]

  2. Probablement que la personne en question critiquait plutôt l’utilisation maladroite des médias sociaux comme moyen publicitaire… qui est un lose-lose.

    Malheureusement beaucoup d’entreprises font du broadcasting, ils se croient à la télé ou à la radio en train de lancer ‘pitch’ après ‘pitch’.

    Sur les médias sociaux, il est encouragé de pratiquer le 80-20:

    - 80% créer une connection et échanger avec ses fans
    - 20% parler de ses produits et promotions

    Pourquoi?

    1) Les gens n’intéragissent pas (aimer, commenter, etc) avec nos promotions la plupart du temps et au fil du temps, si on ne fait que cela, ils ne voient plus nos publications… (plus les gens intéragissent avec notre page, plus ils sont susceptible de voir nos intéractions et vice-versa)

    2) En publiant chaque jour (ce qui est fortement recommendé) si on ne fait que publier des promos  »achetez-mes-trucs » –  »achetez-mes-trucs » ca deviens très vite aggrèssant.

    3) Le simple fait que vos ‘fans’ voient votre logo régulièrement les influence à faire affaire avec vous, les grande cie payent des milliers de dollars pour ca…

    1. Merci d’avoir pris la peine de commenter. Je suis parfaitement de votre avis, même que lorsqu’il y a suffisamment de contenu pour le faire, je préfère encore réduire le 20%. L’enjeux, comme vous le dites bien, est de créer une interaction avec les utilisateurs. Cependant, je peux vous assurer que la personne affirmait bel et bien que les entreprises ont plus à perdre qu’à gagner en intégrant les médias sociaux.