Itremma Affaires Web

Space is the limit

L’Ami de tout le monde a décidément de plus en plus de concurrence dans le milieu du cascadeur, spécialité réseaux sociaux. Après l’autrichien Felix Baumgartner qui en octobre dernier se payait un petit saut de près de 40km (presque 34 millions de vues pour la vidéo de Redbull sur Youtube), voilà qu’un ontarien à moustache s’avère être la nouvelle star des médias sociaux. Et donc nouvelle star tout court, étant donnée la dimension prise par ces derniers.

Cet homme c’est Chris Hadfield, revenu sur terre le 13 mai 2013 après 146 jours passés dans la Station spatiale Internationale, ancien pilote de chasse et fan de David Bowie. Plus de 10 millions de vues atteintes en… 3 jours pour sa vidéo « Space Oddity » sur Youtube, près de 950 000 abonnés Twitter (versus 46 abonnements!) au 15 mai (et je passe ses comptes Tumblr et Reddit…).

Son 4946e tweet ? « Return to Gravity, so many things. It is strange to talk and feel the weight of my lips and tongue! Dizzy too – would fail any sobriety test ».

Soit: « Retour à la gravité. Tellement de choses. C’est étrange de parler et sentir le poids de mes lèvres et de ma langue! Étourdi aussi – échouerai à n’importe quel test de sobriété ».

Pas de doute, question cascadeur-intersidéral-ami-de-tout-le-monde, le gars est doué : proximité, humour, information, pertinence. Avait-il mis un post-it sur sa air guitar, avec la maxime «Ce qui compte, ce qui va perdurer, c’est la culture des médias sociaux et du partage qui sera implantée, la compréhension  du comportement du public, et la relation qui aura été bâtie avec ce même public» (tirée du livre «Les médias sociaux en entreprise»*)?

C’est à se demander.

Qui se souviendra de l’Américain Thomas Marshburn et du Russe Roman Romanenko qui l’accompagnaient ? Chris Hadfield serait désormais le spationaute le plus célèbre après l’Américain Armstrong, premier homme à avoir été sur la Lune en 1969. Pourtant une autre paire de manches «dans la vraie vie». C’est le commandant Jim Lovell, interprété par Tom Hanks dans Apollo 13 (la fameuse mission « Houston, on a eu un problème »), qui doit être content. «À notre époque on n’avait pas vraiment le temps de faire un clip musical, nous», qu’il pourrait répondre sur Twitter. S’il avait un compte. On pourrait presque faire un parallèle entre les médias sociaux et les marchés financiers : ils ont aboli les frontières (géographiques, étatiques, juridiques, etc.),  ne rendent pas forcément justice à la réalité, mais confèrent à ceux qui savent s’en servir le pouvoir de la modeler à leur guise au final.

Quand on sait que parmi les pays qui financent cette station, le Canada est l’un de ceux qui contribuent le moins, et que c’est pour cette raison que peu de canadiens se voient attribuer un siège pour les étoiles… Quelque part, une sacrée revanche 2.0!

Alors un peu jaloux, un peu aigri vis-à-vis ce succès planétaire? Votre Ami de tout le monde se console en se disant qu’il a mis la barre tellement haute que ses collègues acrobates de la toile et de l’étoile (c’est beau non?) se sont surpassés. Une saine émulation en somme.

Mais je songe de plus en plus à me faire pousser la moustache.

945418_579716778716953_601303887_n

Sources :

Un article de .