Itremma Affaires Web

Vous souvenez-vous… du Web d’antan?

Cette semaine, je fouinais le Web d’antan, en recherche d’inspiration pour un projet top secret… Et je me suis surprise à être surprise d’avoir tant oublié. Pourtant, mon utilisation du Web a commencé il y a à peine un peu plus de dix ans!

Ce Web du passé m’a semblé à la fois étranger et familier, comme un lieu dont on a oublié l’existence qui nous stimule par son odeur et son ambiance, un espèce de déjà-vu renié et refoulé, une violation d’accès de notre mémoire réticente et timide, un picotement d’émerveillement de notre enfant intérieur qui a été séquestré au plus profond de la grotte de l’oubli, sombre et humide.

Viens-ici, Web d’autrefois, que je te dépoussière, que je te redonne ton lustre et ta brillance que seuls les vieux loups du Web pourront percevoir! Viens-ici, que nous passions par toutes les émotions : douce nostalgie, euphorie enfantine, rire nerveux et peut-être même une parcelle de honte…!

Voici donc le Web du passé, au travers de mes yeux à moi :Le Web dans mes yeux à moi

Vous souvenez-vous… Des tendances de design?

Au départ, c’était  le classique et très monotone : texte noir sur fond gris ou blanc, liens soulignés en bleu, qui deviennent mauves lorsque visités… Pour innover? Un peu d’itallique, c’est la classe!

Après, on a vu apparaître les couleurs! Alors pour se démarquer, on écrivait en jaune, bleu, rougeVert sur fond bleu, rouge sur fond jaune. Bleu sur fond noir? Pourquoi pas! Être capable de bien lire, c’est facultatif, non?

Les vrais de vrais, eux?
Plus tes bordures de tableaux et ton texte étaient gros, plus tu étais un King!
Sans oublier le texte en Comic Sans MS… QUI DÉFILE!!
On pensait avoir des designs assez étourdissants et nauséeux? Hé non, on avait encore rien vu! Arrière-plans en mosaïque avec texte illisible!
Des_animatio_30533Partout_30717Cest_jamais__30905

Ne négligeons pas la folie Flash où chacun avait son menu de navigation animé, avec parfois des néons, parfois de l’électricité et des effets sonores, mais toujours un look futuriste, coloré et COOL, (Je crois que j’ai assez brisé vos yeux pour vous épargner les prochains exemples!) ainsi que les étoiles qui suivent le curseur et les barres de défilement à couleurs funky!

Pour ma part, quand j’ai commencé à toucher au design Web, c’était l’abus de coins arrondis, glow et ombrages, Bevel and Emboss et autres filtres Photoshop tous cuits dans le bec. Je me souviens que pour réussir un bon design, il était primordial d’opter pour des Gradients, des effets 3D et surtout, la texture de grille ou la mosaique style techno en arrière-plan.

Pour finir, la touche de maître? Des images en lien avec le sujet du site Web en filligrane un peu partout. Bon appétit!

Vous souvenez-vous… Des différents t’chats?

Trève de moqueries, il y avait plusieurs raisons d’aimer et d’utiliser le Web (mais probablement 345,857,170 de moins qu’aujourd’hui). Entre autres : l’ouverture sur le monde avec les t’chats!

ASV SVP!

J’ai découvert les t’chats avec le site Web de la Radio Énergie. Je pouvais passer des heures à avoir des discussions vides sur un outil Web des plus basiques, où chaque conversation s’entre-mêlait avec celles des autres; il fallait être alerte! À l’époque, sur le Web, nous ne faisions qu’une chose à la fois, alors nous ne perdions tout de même pas le fil!

qn-aJe me souviens encore de l’excitation qui découla de ma découverte du site Quebec.net un peu plus tard, où nous pouvions avoir plus d’une conversation à la fois, ET CE, en privé! C’était comme si un ange en personne était descendu pour étendre un peu de magie dans ma vie!

599px-MsComicChatSortons un peu du Web, étiez-vous de ceux qui ont eu la chance de vivre l’expérience « Microsoft Comic Chat »? Il s’agissait d’une application qui simulait une bande dessinée avec des conversations en direct. Il y avait une liste de décors et de personnages à disposition, chaque personnages offrant un éventail d’expressions et d’émotions. C’est juste moi où… Il me semble que ça aurait du marcher ce concept là? J’ai encore du plaisir juste à me le remémorer! Fait divers : saviez-vous que la police d’écriture Comic Sans MS découle de cette application?

mainscreen

Et « The Palace 32″, ça vous dit quelque chose? Il s’agissait d’une application qui offrait une liste d’univers virtuels, créés par certains utilisateurs payants, où nous étions représentés par un avatar constitué d’une grille de 9 « props » (une mosaïque de 9 carrés) à palette de couleurs très réduite. « The Palace 32″ nous offrait une chance inouïe de s’inventer une autre vie! Tellement avant-gardiste… Êtes-vous tombés dans le piège aussi? Quoi qu’il en soit, je dois mon intérêt aux créations numériques à cette application là! Merci!

icqMon coup de coeur est sans hésitation l’application « ICQ ». Vous souvenez-vous de la petite fleur verte, du son de sirène de bateau lors de la connexion et surtout du « oh HO! » lors de la réception de message? (C’est d’ailleurs ma sonnerie de réception SMS) OH, ICQ, je t’écrirais un poème, OH toi qui a apporté autant de bonheur dans ma vie. D’ailleurs, entre 2001 et 2003, le slogan d’ICQ était : « ICQ is online happiness« . Je crois qu’ils avaient un peu raison. Je me rappelle même de mon # : 68442225. Il ne me reste qu’à retrouver mon mot de passe…

logoJe n’ai pas été une grande utilisatrice de mIRC, sauf pour les échanges de fichiers, mais je crois qu’il serait criminel de ne pas le nommer, considérant la part qu’il a pris dans la vie de beaucoup de gens. Je crois que ce qui ne m’a pas accrochée, c’est l’absence de dessins mignons et de sons stimulants. Et malgré son look plus que monotone, j’ai connu plusieurs personnes qui pouvaient y passer des heures. Je soupçonne qu’il s’agit de sorcellerie.

Vous souvenez-vous… Des outils Web?

Que faisions-nous sur le Web au tout début? Recherches d’informations et d’images, courriels, cartes de souhaits électroniques, forums et discussions. Chaque nouvelle découverte d’outil nous jetait à la renverse! Avant, nous avions même un calepin sur lequel nous écrivions (du vrai papier et du vrai crayon, là!) les adresse de nos sites préférés, ou à découvrir. Nous prenions en note des adresse à la télé ou dans des revues pour aller voir plus tard… vous en souvenez-vous?

Les outils d’aujourd’hui sont tellement recherchés et efficace, qu’il est difficile de se souvenir d’une époque où tout ne se faisait pas automatiquement et à notre place. Un peu croches, un peu maladroits et designs très criards, il est réaliste de croire que nous hésitions à leur faire confiance jadis. POURTANT, plusieurs d’entre-eux ont survécu et ont traversé l’évolution du Web avec un succès impressionnant! Je lève mon chapeau à leur persévérance!

On ne se le cachera pas, nous prenons la technologie d’aujourd’hui pour acquis, et plutôt que de s’émerveiller que tout fonctionne si bien qu’on croirait que les gadgets électroniques possèdent des dons de voyance, nous nous offusquons dès le premier petit manque, ralentissement ou bogue.

Ceci dit, je n’écris pas un article aujourd’hui pour faire la morale à l’humanité. Pour me faire pardonner, j’aimerais vous offrir un petit sourire en coin en vous délivrant quelques avant-après de sites bien connus, que j’ai dénichés via le site www.archive.org :

googleamazon ebaymeteomedia lespac

Et vous…

Quels sont vos souvenirs, expériences et anecdotes; qu’est-ce qui vous a marqué? Comment vos habitudes et votre perception ont-ils changé au fil de l’évolution du Web? Êtes-vous nostalgiques, ou vous ditez-vous bon débarras!?

Sources :

  • Wikipedia
  • Archive.org

 

Un article de .