Itremma Affaires Web

Fil d’actualité, concours, statistiques… Facebook, t’as changé cet été!

Bon, ce n’est pas la première fois, on a même vu de grandes conférences pour pas grand chose, parfois même pour des changements de maquillage. Cette fois, tu n’as alarmé personne et pourtant on parle de gros changements.  Je ne parle pas tant des hastags qui ne semblent pas lever et du Graph Search, c’est surtout les changements au fil d’actualité, aux statistiques et aux concours  que je trouve importants, puisqu’ils ont un impact sur ma vie de stratège Web. Somme toute, j’aurais tendance à te remercier même si sur certains points comme les concours, j’ai un peu peur. Je vais commencer tout de même par les mercis, avec les statistiques.

Les nouvelles statistiques sont claires et nous aident beaucoup dans le développement de stratégies.

Screenshot_4Grâce à la magie de l’hyperlien, en cliquant un peu partout dans les statistiques, on obtient des tonnes de détails. J’aime bien celui des publications qui nous tracent vraiment tout le chemin qu’a pu faire une  publication même en dehors de notre page.

J’aime que tu compares nos stats avec la moyenne des autres pages même si je soupçonne que cette moyenne ne soit pas tout à fait adaptée à mon coin de pays. En tout cas, aucun de mes clients ne suit cette courbe, et ce n’est pas pour me vanter, mais je commence en avoir assez pour me faire mes propres petites évaluations ;-)

Un gros gros plus pour l’affluence, ou en anglais When my fans are online, (parfois l’anglais c’est plus clair). En résumé, ça nous dit quand les fans sont devant leur Facebook, pas nécessairement devant notre page, mais on s’entend que ça donne des chances si on publie lorsqu’ils sont là! L’analyse de ces stats est des plus intéressantes et ça semble démolir certaines… appelons-les rumeurs… qui courraient sur les heures de publication. Plusieurs infographies circulent à ce sujet, j’ai déjà averti plusieurs clients d’y faire attention, mais maintenant tu me prouves que j’avais raison (Note du réviseur « Bon, je me vante encore! »). Selon ces nouvelles statistiques, la plupart des fans de mes clients ont une pointe d’affluence le jeudi soir. Le graphique ne dit pas ce qu’ils font sur Facebook à cette heure, mais on se doute que ce n’est pas pour se renseigner sur comment améliorer leurs méthodes de travail. En ce qui concerne les statistiques, je finis avec un merci pour la belle présentation, ce n’est pas là-dedans que tu es le meilleur, mais cette fois c’est du bel ouvrage, tu n’as pas travaillé en cochon ;-)

Le fil d’actualité ne montre pas les mêmes publications qu’avant.

J’aime expliquer aux gens qu’on ne voit pas tout, c’est toi Facebook qui décide. Toi, une entreprise privée, qui se garde bien de tout nous dévoiler sur comment tu fais pour choisir ce que l’on voit. Bon, c’est vrai que tu nous en dis beaucoup. Tu nous disais autrefois tenir compte de l’affinité, du poids et de la récence. Aujourd’hui c’est le Story Bumping, Last Actor et Chronological By Actor (je vais traduire ne vous inquiétez pas) et bien qu’il y ait des ressemblances, ça pourrait tout changer. En fait, j’ai déjà commencé à changer, j’en ai déduit qu’on pouvait publier moins mais qu’on devait s’assurer d’un meilleur engagement (Partages, commentaires, j’aimes, clics). La qualité est préférable à la quantité et ça tombe bien, je préfère ça de même. Tu me dis : « le but du fil d’actualité est de fournir le bon contenu aux bonnes personnes au bon moment afin qu’elles ne ratent pas les histoires qui sont importantes pour elles. Idéalement, nous voulons que le fil d’actualité affiche toutes les publications que les personnes veulent voir dans l’ordre qu’elles veulent les lire. «  Je ne le crois pas totalement car j’ai quand même quelques publicités dans mon fil, entre autres celles pour maigrir (???). Il semble donc que tu sois plus laxiste s’il y a un peu d’argent qui accompagne la publication. Pour le reste, je serai bon prince et je veux bien te croire.

Facebook, je vais prendre un peu de temps pour expliquer ton nouvel algorithme en trois points aux lecteurs:

1. « Story bumping »  - Rebond d’histoire (c’est ma traduction)

Source: allfacebook.com

Source: allfacebook.com

Facebook veut donner une chance aux histoires qui n’ont pas eu toute l’attention au moment de leur publication. En autant que la publication ait un peu d’engagement, il est possible que Facebook la republie à un moment ultérieur à une heure de grande écoute. Ainsi, une publication populaire pourrait réapparaître sur plusieurs jours en autant que l’intérêt envers elle grandisse. On s’entend alors que la qualité devient très importante et surtout l’engagement.

2. « Last actor »  – Dernières interactions

Source: allfacebook.com

Source: allfacebook.com

Facebook tient compte de vos dernières interactions (50) pour déterminer quoi vous présenter dans votre fil d’actualité. C’est une précision sur ce qu’il appelait autrefois l’affinité. Plus vous vous engagez envers une marque plus vous avez de chance de voir ses publications.

3. Chronological By Actor – Histoire chronologique des amis (Ai-je besoin de préciser que c’est ma traduction?)

Comme ce dernier n’est pas encore complètement appliqué, je vais en faire un retour plus tard. Je préfère en parler d’expérience que de donner de la théorie sur un principe à l’essai. Sommairement, il s’agit d’un système qui regroupe et place en ordre chronologique les publications d’un ami qui publie à une fréquence élevée. On a tous un ami Facebook qui écoute le hockey et qui commente à chaque but, alors cette option devrait mettre de l’ordre là-dedans. Mais comme je vous le disais, on verra.

Est-ce que ça ressemble pas mal à ça Facebook?

Autrefois sévères, les règles des concours sur Facebook ont été pratiquement éliminées. Est-ce une bonne idée?

Je ne suis pas encore certain et ce n’est pas parce que ça me faisait paraître intelligent de connaître les anciennes. J’aime bien faire sauver de l’argent à mes clients car je me dis qu’ils vont l’apprécier et faire affaire avec moiPersonnage avec une coupe à la main représentant les concours longtemps. En théorie, le fait de ne plus être obligé de passer par des applications pour faire des concours permet de sauver des sous, au moins les sous nécessaires au développement, mais est-ce que ça donne de bons résultats? Voici quelques informations à tenir compte si vous mettez sur pieds des concours sans recourir à des applications :

  • Plus difficile de mettre des règles;
  • Vous perdez l’occasion d’obtenir des informations sur les fans comme le courriel;
  • Vous n’avez plus accès aux amis de, à part en demandant le partage;
  • Vous ne pourrez valider automatiquement que les gens aiment la page;
  • Vous diminuez grandement les possibilité de ludification car les jeux sont limités dans le fil d’actualité;
  • Plus difficile de personnaliser l’expérience;
  • Vous ne pouvez plus valider la provenance des participants;
  • Ouvre la porte toute grande aux concourristes qui en veulent seulement à votre Ipad;
  • Vous devrez faire le tirage manuellement et valider si le gagnant respecte les règles.

Mais il y a aussi des avantages :

  • Plus facile de faire connaître le concours;
  • Moins dispendieux;
  • Plus rapide à mettre en place;
  • Plus facile pour les participants de comprendre comment participer.

Il est encore possible d’être original en utilisant le fil d’actualité Facebook et de faire des concours amusants. Pour ma part je l’utiliserais pour des petits concours dont le prix à gagner n’est pas très élevé. Des paires de billets, des rabais en magasin et autres petits trucs.

Il reste qu’en tant qu’utilisateur, ça me fait un peu peur. Je ne suis pas seulement un professionnel des médias sociaux, j’en fais aussi pour le fun. Déjà, les concours « partagez ceci » pullulaient alors qu’ils étaient interdits, alors imaginez maintenant. En plus, si on comprend bien le nouvel algorithme, les publications de concours devraient prendre beaucoup de place compte tenu de l’engagement qu’elles suscitent. On risque d’en voir beaucoup sur notre fil d’actualité.

Facebook, je t’ai à l’œil, ne me déçoit pas! ;-)

Un article de .